lundi 23 mai 2016

Quand souffle le vent du Nord

Auteur : Daniel Glattauer
Édition : Le livre de poche
Parution : 2010
Nombre de pages : 348

 Résumé :  

En voulant résilier un abonnement, Emma Rothner se trompe d'adresse et envoie un mail à un inconnu, un certain Leo Leike. Ce dernier, poliment, lui signale son erreur ; Emma s'excuse, et, peu à peu, un dialogue s'engage entre eux, par mail uniquement. Au fil du temps, leur relation se tisse, s'étoffe, et ces deux inconnus vont se mettre à éprouver l'un pour l'autre une certaine fascination. Alors même qu'ils décident de ne rien révéler de leurs vies respectives, ils cherchent à deviner les secrets de l'autre... De plus en plus attirés et dépendants, Emmi et Leo repoussent néanmoins le moment fatidique de la rencontre. Emmi est mariée, et Leo se remet à grand peine d'un chagrin d amour. Un jour, pourtant – enfin ! –, ils décident de se donner rendez-vous dans un café bondé de la ville. Mais ils s'imposent une règle : reconnaître l'autre qu'ils n'ont pourtant jamais vu, avec interdiction formelle de lui parler...

Mon avis :

J'ai commencé ce roman épistolaire parce que j'avais envie de changer de style. Et je n'ai pas été déçue.
 
Le roman commence par des erreurs que fait Emmi, elle harcèle la boîte mail de de Léo Leike, en pensant qu'elle envoie un courriel à son magazine Like. Mais se trompant à chaque fois, elle commence à agacer l'homme, qui lui répondra en retour.

Leur relation part de rien, ils discutent de tout et de rien, sauf de leur vie privée. Ils flirtent tout au long du roman, tentent de se rencontrer... Parce qu'évidement,  ils vivent dans la même ville, ce qui paraît un peu gros à mes yeux, mais bon.

Je suis une grande curieuse de la vie, et j'adore relire mes anciens mails ou messages sur des messageries instantanées. Le fait de lire ce roman m'a fait beaucoup de bien. J'avais l'impression de les espionner, alors qu'ils faisaient que parler, que flirter,... Et ils m'ont fait tellement rire ! Aux éclats. Leur comportement était enfantin, mais leurs paroles étaient très matures, ils se cherchaient, se séparaient... Bref, j'ai adoré ma lecture ! Je pense pouvoir dire que c'est un coup de cœur. Apparemment, il y a un deuxième tome, ce qui me met en joie ! Je vais me le procurer au plus vite ! Je veux savoir ce qu'il se passe.

Oui, ma chronique est très courte, mais le roman est très court lui-même. 348 pages de dialogue, de cris, de pleurs, d'ivresses, je ne vois pas vraiment ce que je peux écrire de plus sans vous raconter tout ce qui se passe... Mais bref, si vous êtes curieux comme moi, ça va vous plaire !

Un coup de cœur.

2 commentaires: